Les facteurs de risque de l'arthrose

Les causes exactes de l’arthrose sont encore mal connues, mais il existe des facteurs de risque qui vont favoriser l’apparition de cette maladie.

L’âge

L'augmentation de la fréquence de l'arthrose est liée avec l'avancée en âge. Si seulement 3% des personnes ayant moins de 45 ans ont des signes d’arthrose radiologique, ce pourcentage atteint 65% pour les plus de 65 ans et 80% pour les personnes âgées de plus de 80 ans. 
 

Le sexeDoigts-arthrosiques.JPG

Les arthroses du doigt et du genou sont plus fréquentes chez les femmes. On a également constaté une augmentation de la fréquence de la maladie arthrosique après la ménopause.

L'hérédité

Grand-mere-et-petite-fille.jpg
Des facteurs génétiques ont été démontré dans l'arthrose de la main et du genou, grâce à l’étude de la répartition de l'arthrose chez des jumeaux. Ainsi, une femme aura un risque plus élevé de développer une arthrose des doigts (dite arthrose digitale) si sa mère, sa tante ou sa grand-mère était atteinte.

Pour les autres articulations, aucune preuve scientifique n’a été établie.

 

Les anomalies architecturalestroubles-axiaux-(1).jpg

Certaines anomalies morphologiques de naissance (comme les dysplasies ou les subluxations) peuvent entraîner la survenue d'une arthrose, car l'articulation (hanche et genou essentiellement) ne fonctionne pas dans de bonnes conditions.
 

L’obésité

obesite-(2).jpgL'excès de poids entraine des contraintes mécaniques élevées exercées en particulier sur le genou et la hanche (articulations portantes). Plus le poids est important, plus le risque de souffrir plus tard d'une arthrose du genou est élevé. En cas de surpoids, il est donc fortement conseillé de perdre au moins 10% de son poids et de réduire de 30% l'apport calorique antérieur. 

Une relation entre l'obésité et l'arthrose des doigts a été également démontrée.
 

Les activités professionnelles

Certaines professions nécessitent le port de charges lourdes (par ex. déménageurs) Microtrauma-prof-(3).jpgou des flexions répétées du genou (par ex. carreleurs) et favorisent dès lors l'arthrose de cette articulation.

Il y a donc des professions qui exposent davantage aux risques de développer une arthrose.


Les activités sportives

Trauma-sport-(1).jpgEn raison de traumatismes, mais aussi de surmenage, certains sports entrainent un risque accru d'arthrose. 

Par exemple, le football et le rugby sont plus nocifs pour les genoux, la danse pour les hanches et le base-ball pour les coudes et les épaules.

 

Les traumatismes articulaires

Les traumatismes importants tels que les fractures et les luxations, mais aussi des incidents plus mineurs, entraînent une augmentation du risque de survenue d'une arthrose. Ainsi pour le genou, des études ont montré que 5 à 10 ans après une ablation du ménisque, la fréquence de survenue d'une gonarthrose était beaucoup plus importante du côté opéré (21% contre 5%).
 

Il est heureusement possible de prévenir certains de ces risques, en ayant par exemple une bonne hygiène de vie. Surveillez donc votre alimentation et réalisez des exercices physiques de manière régulière (30 minutes de marche à pas rapide sont conseillées chaque jour). Votre corps est fait pour bouger, ne l'oubliez pas !