Mot du Président

Le mot du Président

 

L’arthrose, elle nous concerne tous ! P1030898.JPG

 
En 2050, 315 millions de personnes souffriront d’arthrose et, parmi eux,

plus de 100 millions présenteront un handicap sévère lié à cette maladie.

L’arthrose est une maladie des articulations, mais aussi un facteur de risque de nombreuses autres maladies associées au vieillissement, comme par exemple le diabète de type II ou encore les maladies cardio-vasculaires. Il s’agit donc d’une maladie complexe, invalidante et avec des répercussions socio-économiques importantes. Elle devra être bien prise en charge pour réduire son impact sociétal.

Bien soigner l’arthrose, c’est améliorer la qualité de vie des personnes âgées !
Il est temps d’agir pour que cette maladie soit mieux considérée par les professionnels de la santé, mais également par les pouvoirs publics.

Il faut lutter contre les idées reçues et les croyances délétères. L’arthrose est une maladie de vieux, il n’y a rien à faire. Faux ! Beaucoup de patients pensent que l’activité physique est mauvaise pour les articulations. Faux!  L’arthrose est une fatalité. Encore faux !

A l’heure actuelle, la prise en charge des patients arthrosiques est insuffisante et inadaptée. Une prise en charge globale et pluridisciplinaire intégrant les connaissances récentes sur l’arthrose est nécessaire. De plus, le financement de la recherche fondamentale dédiée à cette maladie est insuffisant en Belgique. Il faut donner plus de moyens aux chercheurs pour les aider à mieux comprendre l’arthrose, à la diagnostiquer plus tôt et à développer des traitements efficaces.

C’est pour toutes ces raisons que nous avons créé, en juillet 2015, la Fondation Arthrose. Nous souhaitons soutenir la recherche fondamentale sur cette maladie qui nous concerne tous. Concrètement, nous remettrons des prix à des chercheurs méritants et financerons des projets de recherche originaux ainsi que des séjours à l’étranger pour des chercheurs. Nous organiserons des campagnes d’information et de sensibilisation dans le but de prévenir l’arthrose et de réduire ainsi son handicap. Nous informerons non seulement les patients, mais aussi les médecins à propos des découvertes récentes, notamment sur le plan scientifique. Nous envisageons également de défendre les intérêts des patients auprès des instances compétentes en matière de santé.

Rejoignez-nous dans cette aventure !


Pr Yves Henrotin
Patient arthrosique
Président de la Fondation Arthrose